GARDEL Pierre-Gabriel (1758-1840) – Chorégraphe français fin XVIIIe/début XXe

(Frère cadet de Maximilien Gardel)

Danseur, chorégraphe, maître de ballet de l’Opéra de Paris pendant 40 ans

Né le 4/2/1758 à Nancy. Décédé le 18/10/1840 à Paris 18e à 82 ans

Son père : Claude Gardel, est maître à danser du roi Stanislas de Pologne.
Sa père : Jeanne Louise Camart Darthenay, chanteuse, danseuse.

En 1774 à 16 ans, il entre à l’école de l’Académie royale de musique  (futur Opéra de Paris) , en tant que danseur « noble » où il est élève de son frère aîné Maximilien GARDEL.
En 1780 il est nommé premier danseur. Mais il devra renoncer à sa carrière de danseur pour des problèmes de difficultés dorsales.

En 1787 à la suite du décès de son frère, il est nommé maître de ballet à l’Opéra de Paris qu’il régenta durant 40 ans n’admettant de partager la composition du ballet qu’avec son assistant Louis MILON (professeur de pantomime) et exceptionnellement quelques danseurs :

-DUPORT (3 ballets)
– HENRY le ballet « L’amour à Cythère »  (1805)
J P AUMER le ballet « Les amours d’Antoine et Cléopatre »  (1805)

Il paraîtra une dernière fois dans  « La servante justifiée »  (1818)

Il se consacra entièrement à la direction du ballet de l’OPéra et à la composition chorégraphique : son plus grand succ-s fut « Psyché« .

De 1790 à 1820 il créé 280 ballets publiés qui enthousiasment le public. Ensuite c’est Jean-Pierre AUMER qui reprend les créations.

Son école fut célèbre dans toute l’Europe. Il eut pour élève Carla BLASIS à partir de 1811.

En 1829 (à 71 ans) il apparaît une dernière fois sur scène dans un menuet avec Marie TAGLIONI puis prend sa retraite.

Vie privée

Il a épousé d’abord Anne-Jacqueline Coulon puis veuf, la danseuse Marie-Anne-Elisabeth Houbert (dite Marie Miller) en 1795.