BLASSIS Carlo (1797-1878) Danseur italien XIX

Danseur, maître de danse, chorégraphe, compositeur puis historien

Né le 4 novembre  1797 à Naples

Décédé le 15 janvier 1878 à Cermobbio (Lac de Côme)

Fils d’un musicien et compositeur. Il a grandi dans une atmosphère des arts et parmi les principaux hommes de lettres. Il a étudié la musique, le dessin, la géométrie, l’anatomie.

Il débute la danse vers l’âge de 12 ans à l’Opéra de Marseille où sa famille s’était installée et en 1816 poursuit ses études à Bordeaux.

En 1817 il débute à l’Opéra de Paris avec Pierre GARDEL.

De retour en Italie, il devient premier danseur à la Scala de Milan puis à la Fenice de Venise et au Teatro Rgio de Turin.

Chorégraphe et professeur

Au début de 1830, à la suite d’un accident au pied, il renonce à la scène .Il se consacre désormais à la chorégraphie et à l’enseignement. Pour cela, il reprend les œuvres de J. DAUBERVAL, NOVERRE, P. GARDEL, L. MILON, J Baptiste BLACHE (1745-1834)

Il fait ses propres chorégraphies pour la Scala de Milan et les meilleurs théâtres européens.

En 1820 il publie à Milan son premier « Traité élémentaire de l’art de la danse »
puis en 1828 « Le code de Terpsichore » qui constitue encore aujourd’hui la base de l’école académique.

Ses leçons alternaient les exercices à la barre (qu’il a mise en place
dans ses cours en 1855) et au milieu. Il exigeait des exercices quotidiens mais sans forcer le corps prônant plutôt l’élévation « le ballon ».
Il y fait travailler « la pointe » à ses danseuses et aussi la mimique d’expression.

Il a trouvé la technique pour éviter les étourdissements lors des tours rapides (la tête tourne plus vite que le corps et le regard fixe un point le plus longtemps possible)

De 1737 à 1851 il est professeur de l’école de danse à la scala de Milan

En 1837 Carlo BLASIS et sa femme Virginia se voient confier la direction de l’Ecole de danse à la Scala de Milan.

En 1847 les étoiles de 44 théâtres d’Europe et d’Amérique se réclameront de son enseignement.

En 1851 à la suite d’intrigues savamment nouées, Blasis se voit interdire l’entrée de son école à la Scala. Il ouvrira alors sa propre école privée.

Il partit pour diverses capitales européennes : Londres, Paris, Moscou, puis à St-Pétersbourg où. il y enseigne ; il écrit et publie à nouveau son manuel.


Son élève Giovanni Lepri lui succéda.Il revint en Italie, sur les bords du lac de Côme pour finir sa vie en 1878.