MILON Louis Jacques Jessé (1766-1845) Danseurs français fin XVIII/début XIX

Danseur, maître de ballet à l’Opéra de Paris, dernier professeur de pantomime, chorégraphe

Né le  8 avril 1766à Notre-Dame-de-Gravenher

Décédé le 25 novembre 1845 à Neuilly/Seine à 83 ans

Le 20 avril 1793 il a épousé à Paris, Marie Catherine Bigottini.

 

Sa mère veuve, l’a amené à Paris.
Le théâtre des élèves de l’Opéra vient d’ouvrir et le jeune Milon s’y intéresse.
Il participe à 14 ans à des spectacles de pantomime, de comédie et danse aux  Variétés.

Plus tard il étudie la danse à l’Ecole de l’Opéra de Paris dirigé par Maximilien GARDEL et rejoint le corps de ballet. Il danse dans « Le déserteur » en janvier 1788 puis en février 1790 dans « Télémaque ».

En 1799 il fut premier danseur dans le genre « noble » à l’Académie royale de Musique puis se retire en tant que danseur en 1800.

Danseur puis chorégraphe à l’Opéra

Appelé à l’Opéra de Paris comme maître de ballet, il travaillera avec Pierre GARDEL ;

Il a continué a être le dernier professeur de pantomime de l’Opéra

En 1789 il créé son premier ballet « Pygmalion » à l’Ambigu –Comique avec, comme vedette, sa belle-sœur Emilie Bigottini où il remporte du succès et fut invité à le présenter à l’Opéra en août 1800.

Après la création de « Héro et Léandre » à l’Opéra en décembre 1799, il devient maître de ballet adjoint de Pierre GARDEL.

En janvier 1801 il collabore pour « Les noces de Gamache », ballet-pantomime en 2 actes dansé par Auguste VESTRIS. Il a été conservé au répertoire jusqu’en 1841.

En 1813 il créé « Nina ou la folle par amour » dansé par Emilie Bigotttini.

En 1816 il  présente « Le carnaval de Venise » ballet en 2 actes qui connu un grand succès sur toutes les scènes européennes.

Il a continué à enseigner et à créer de nombreuses œuvres jusqu’à sa retraite en 1826.

Ses ballets plaisaient au public des différentes scènes d’Europe mais le ballet romantique.

Il crée des pièces pleines de fantaisie et d’humeur et des mélodrames qui eurent du succès  jusqu’à l’apogée du ballet romantique vers 1830 qui fit évoluer le goût du public.

Il décède à Neuilly-sur-Seine le 25 novembre1845.