GRAHN Lucile (1819-1907) Danseuse danoise XIXe

Née le 30 juin 1819 à Copenhague (Danemark)

Décédée le 4 avril 1907 à Monaco de Bavière

Elle a étudié la danse au Théâtre royal de danse de Copenhague.

En 1834 elle fait ses débuts de danseuse sous la direction d’Auguste BOURNONVILLE
dans le rôle principal du ballet  Valdemar ».

En 1835 elle danse dans la « Sylphide » dans une version de Bournonville qui a aussi été son partenaire.

Lucile voulait aller à l’Opéra de Paris mais Bournonville s’y est opposé fortement.

Des relations difficiles avec le maître Bournonville au Danemark

Mais finalement la danseuse obtient la permission de la reine d’aller à Paris.

A son retour à Copenhague, Bournonville lui a rendu la vie impossible et Lucile a obtenu la permission d’aller à Hambourg en 1839. Elle ne revint jamais au Danemark.

En 1840 lors de répétition du ballet « Le diable amoureux » de Joseph MAZILIER,
Lucile est blessée au genou et doit arrêter la scène quelques années. 

Elle a dansé aussi à Milan. Elle quitte Paris pour la Russie et reprend les rôles dansés par Marie TAGLIONI.

 

Une des 4 danseuses du fameux « Pas de quatre » dansé à Londres 

En 1845 elle est invitée à Londres au King’s Theatre par Jules PERROT pour danser le « Pas de quatre » qu’il a composé qui réunissait les 4 ballerines célèbres du moment : Fanny CERRITO, Carlota GRISI, Marie TAGLIONI.

Elle a dansé dans plusieurs autres créations de Jules PERROT : dans « Eoline » en 1845 et  dans « Catarina ou la fille du bandit » en 1846.

Pour sa retraite elle a déménagé en Allemagne et a acheté une maison en Bavière. Elle y vécu avec son mari Friedrich Young (paralysé à la suite d’un accident) et donnait des leçons de danse.

Elle est morte le 4 avril 1907 léguant tous ses biens à la ville de Monaco en Bavière où une rue porte son nom.