MAZILIER Joseph (1797-1868) Danseur français XIXe

Danseur et chorégraphes dans divers théâtres d’Europe

Né le 13 mars 1797 à Marseille
Décédé le 13 mai 1868 à Paris à 71 ans

Fils d’Isaac Mazilier, tailleur et de Marie Vêve

Il danse dans plusieurs théâtres de province : de 1818-1821 au Grand théâtre de Lyon et de 1821 et 1822 au Théâtre de Bordeaux puis à Paris 1822 à 1829 au Théâtre de la Porte St Martin.

Danseur et maître de ballet à l’Opéra de Paris

En 1830 il est danseur puis devient  maître de ballet en 1839 à l’Opéra de Paris

Ses capacités théâtrales et sa technique lui permettent de tenir les premiers rôles de nombreux ballets :

. «La fille mal gardée»  de J. DAUBERVAL (version 1830)
. «La Sylphide» de Filippo TAGLIONI (version d’origine)

1851/52            il est maître de ballet au théâtre de St Pétersbourg
1852/57            puis maître de ballet à l’Opéra de Paris
1857/60            danseur à Lyon puis de 1862à 1866 maître de ballet
1866/67            maître de ballet au Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles.

Chorégraphe

Son expérience avec Jean CORALLI et Filippo TAGLIONI l’oriente vers la création de ballets caractéristiques tels que:

1839                 « Gypsy »
1840                 « Le diable amoureux »
1844                 « Lady Henriette ou la servante de Greenwich »
1845                 « Le diable à 4 pattes »
1852                 « Orfo »
1853                 « Paquita » et « Betty »
1856                 « Le corsaire »    « Aelia et Mysis »
1857                 « La fille du bandit »
1867                 « Un fête au port » au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles

Il travailla pour les opéras de Londres et le ballet impérial de St-Pétersbourg.

Puis de 1856 à 1860 à nouveau pour l’Opéra de Paris mais comme premier maître de ballet.

Il décède à Paris  le 13 mai 1868.

Le succès de ses ballets tient à la mise en scène et à l’exploitation des progrès de la techniques féminine de Fanny ELSSLER, Carlota GRISI et Carota ROSATI .