André Cardinal dit DESTOUCHES (1672-1749) Compositeur français fin XVII/XVIII

Compositeur de tragédie lyrique, d’opéras-ballet de la période baroque.
Il fut inspecteur puis directeur de l’Académie royale de musique pendant 2 ans

Baptisé le 6 avril 1612 à Paris
Décédé le 7 octobre 1749 à Paris à 76 ans

Fils d’un riche négociant : Etienne Cardinal, seigneur des Touches

Lorsqu’il à 13 ans sa mère décède et son père se remarie deux ans plus tard et il aura un autre fils. Il avait une sœur qui est entrée au couvent.

Destouches s’est marié et a eu une fille

Il a été instruit par des Jésuites au collège Louis-le-grand et termine sa classe de rhétorique à 14 ans..

En 1687 son professeur de géographe et mathématicien  le Père Tachard l’invite à l’accompagner en mission diplomatique au Siam pour y reconduire les 3 ambassadeurs que leur roi avait envoyés à Louis XIV.

En 1692 Destouches est rentré à l’armée chez les mousquetaires du roi et il compose des airs que l’un de ses amis chante sur le terrain des combats et qui rencontre un certain succès.

Une formation musicale tardive

En 1694 il quitte l’armée pour suivre ne formation musicale avec André CAMPRA comme professeur auprès duquel il rencontre son cousin Antoine Houchard de La Motte, l’un des principaux librettistes de ce temps ; ils travaillent sur « L’Europe galante »  premier opéra-ballet (1697).

Destouches compose quelques airs pour cette création et gardera Houdard de la Motte comme librettiste.

Le 7 octobre 1697, ils produisent ensemble  une pastorale héroïque « Issé » à la cour de Fontainebleau à l’occasion du mariage du dauphin. Le roi Louis XIV a été impressionné et a apprécié sa musique autant que celle de LULLY 

En 1694 son père meurt, il hérite le titre de sieur DESTOUCHES et son demi-frère de sieur de Guilleville.

En 1718 il achète la charge de surintendant de la musique du roi qu’il conserve pendant 20 ans.

En 1713 le roi le nomme Inspecteur général de l’Académie royale de Musique. Il en devient le Directeur en 1728 jusqu’en 1730.

Après la mort de Louis XIV en 1715, il a l’appui du Régent qu’il a connu à l’armée et compose pour lui de la musique religieuse. L’appui royal continuera avec Louis XV.

 

En 1726 il compose sa dernière œuvre théâtrale, une comédie lyrique « Les stratagèmes de l’amour ».

En 1727 il est maître de musique de la chambre du roi.

En 1728 il est nommé directeur de l’Opéra de Paris.

Le 14 juin 1744, à la mort de CAMPRA, il devient surintendant de la musique en titre avec Colin de Blamont.

Il crée au palais  un « concert spirituel » sur le modèle de celui de la ville de Marie Leczinska.

Quelques unes de ses œuvres

1699 « Marthésie, reine des amazones » tragédie lyriqueballet du roi à 4 entrées  – Livret de La Motte.
1699 « Amadis de Grèce » tragédie lyrique – Livret de La Motte
1704 « Le carnaval et la folie » comédie-ballet – Livret de La Motte
1722 « Callirboé » tragédie lyrique en 5 actes, livret de Pierre-Charles ROY
1721 « Les Elémens » opéra-ballet en collaboration avec Michel-Richard DELALANDE – Livret de Pierre-Charles Roy.
1729 « Les stratagèmes de l’amour », ballet  héroïque en 3 entrées.

Il mourut le 3 février 1749 à Paris et fut inhumé à St Roch.