Jean-Etienne Despréaux, maître à danser sous le Premier Empire

Né en 1748, ancien danseur et  maître à danser sous Louis XV et Louis XVI, J-E Despréaux reprend sa carrière d’enseignant sous le Directoire.  Il donne des cours aux jeunes gens qui entourent Bonaparte et organise des bals avec son épouse Marie-Madeleine Guimard, ancienne danseuse.

Joséphine de Beauharnais  demande à Despréaux d’être le professeur de danse de ses enfants. Il enseigne aussi la danse et le maintien à Désirée Clary, (ancienne fiancée de Bonaparte, future épouse de J B bernadotte et reine de Suède) et à Caroline Bonaparte (soeur de Napoléon et future reine de Naple). Plus tard c’est  auprès de Marie-Louise d’Autriche,  seconde épouse de Napoléon, qu’il jouera le même rôle  à Compiègne ;  il enseignera la valse à Napoléon.

Despréaux sera également chargé  de l’organisaton de fêtes publiques données sous le Consulat et sous l’ empire jusqu’en 1812. En effet,  Despréaux aura un rôle important sous l’Empire puisqu’il cumulera les fonctions  : d’Inspecteur de l’Académie Royale de Musique et du Théâtre des Tuilerie, Inspecteur général de la Cour, Professeur de danse et de grâce au Conservatoire de Musique et répétiteur de cérémonie de la Cour.

Il s’éteint à Paris en 1820 un an avant la mort de Napoléon à Sainte Hélène.