HEINEL Anne (1753-1803) Danseuse franco-allemande XVIIIe

Danseuse dans le style « noble » mais aussi « semi-caractère »

Née  le 4 octobre 1753 à Bayreuth
Décédée  le 17 mars 1808 à Paris, âgée de 54 ans

 

Elève du chorégraphe français Lepy puis de NOVERRE , elle danse à
Stuttgart et à Vienne puis débute à l’Opéra de Paris en 1767 et y fait carrière  jusqu’en 1781.

Elle passe plusieurs saisons à Londres au King’s Theatre Gaétan VESTRIS
devient son partenaire en scène et à la ville.

Principaux rôles :

– A l’Opéra de Paris et à la cour de Versailles ou de Fontainebleau :
elle interprète des tragédies-lyriques et pastorales telles que : « Dardanus » (1768), « Zaïs » (1769), « Castor et Pollux » (1770), « Osiris » (1772) de Rameau, « Persée » (1771) de Lully, elle danse dans les opéras de GLUCK « Orphée et Eurydice », « Alceste » «  Iphigénie en Aulide » (1774).

– Invitée à Londres au King’s theater de 1771 à 1776, elle remporte un vif succès dans « Admète et Alceste » de Lepy d’après Noverre.

Interprète principale des ballets de NOVERRE :  « Apelles et Campaspe », « Jason et Médée », « Les Horaces », « Annette et Lubin ».

– En 1781 elle crée « La fête de Mirza » et « Ninette à la cour » de Maximilien GARDEL et quitte la scène en pleine gloire.;

Elle est surnommée « la reine de la danse » pour sa virtuosité et ses pirouettes multiples ;  elle est aussi une interprète douée pour exprimer les sentiments tragiques.

Vie privée.

Elle épouse de Gaétan VESTRIS en 1792 mais le couple n’ayant pas eu d’enfant, elle accueillit le fils que son mari a eu (à la suite d’une courte liaison avec la danseuse Marie ALLARD), lorsque le petit Auguste VESTRIS eut 7 ans. Son mari pût ainsi s’occuper de l’éducation de son fils et en faire un danseur virtuose surnommé plus tard aussi « dieu de la danse » comme son père.