TOLBECQUE Jean-Baptiste-Joseph – Musicien belge français XIX

Violoniste, compositeur de musiques festives et chef d’orchestre dont
la carrière s’est déroulée en France

Né le 17 avril 1797 à Hanzinna (Province de Namur) Belgique
Décédé le 23 août 1869 à Paris à 72 ans

Il est issu d’une famille de musiciens :

  • ses frères : Isidore-Joseph (1794-1871) est violoniste, compositeur, chef d’orchestre,
    Charles-Joseph (1806-1835) est compositeur et chef d’orchestre
  • son neveu : Auguste Tolbecque (1830 à Paris -1919 à Niort) est compositeur, violoncelliste, luthier et musicographe

J-Baptiste étudie au Conservatoire de Paris. Il suit les cours de Rodolphe Kreutzer pour le violon et d’Antoine Reicha pour la composition.

Chef d’orchestre

En 1820 il entre à l’orchestre de l’Opéra Italien. Son successeur sera Isaac STRAUSS.
En 1825 il devient chef d’orchestre des jardins de Tivoli.
En 1828 il entre comme « altiste » dans l’orchestre associé à la Sté des concerts du Conservatoire de Paris dont il a participé à la création.

Il fut chef d’orchestre des bals de la cour du roi Louis-Philippe et dans de nombreux bals publics qui lui assurent une grande célébrité au début du XIXe siècle (malheureusement actuellement il n’est plus connu).

Compositeur

Il fut un célèbre compositeurs pendant la deuxième moitié du XIXe siècle dont les partitions sont conservées à la BNF de Paris.
Son fameux « Galop des tambours » est joué en 1839 et 1840 au carnaval de Paris où il obtient un immense succès.

Il est joué aussi au Théâtre de la Renaissance avec un orchestre comprenant 40 tambours.

Son concurrent Philippe MUSARD, qui lui succèdera dans les musiques de danses, composera en 1740 un « Galop des trompettes » en réponse.

En 1851, dans un autre registre, J-Baptiste a composé un opéra-comique en 1827 « Charles V et Dugesclin« et en 1851 un ballet intitulé « Vert-vert » qui eut un grand succès auprès du public.