WALDTEUFEL EMILE (1837-1915) -Musicien français

Pianiste, compositeur de valses, polkas et danses diverses « le Strauss français »
Anime des bal de l’impératrice Eugénie à Biarritz et les « séries » à Compiègne

 

Issu d’une famille alsacienne de musiciens : Moyse Lévy musicien ambulant en Alsace, se choisit le pseudonyme de Waldteufel qui deviendra le nom officiel de la famille en 1808.

Un de ses fils (1801-1884) alias Louis Waldteufel est violoniste et chef d’orchestre. Il eut 4 fils :

Achille /Isaac alias Léon, chef d’orchestre des bals de la cour et de la présidence/ Salomon alias Edouard) / Charles Emile qui fut le plus connu et le plus prolifique de la famille.

En 1844 la famille gagne Paris pour que Isaac/Léon puisse apprendre le violon au Conservatoire. De 1853-à 1857, Emile y est inscrit pour étudier le piano. Jules Massenet et Georges Bizet sont ses camarades de classe.

Il compose au piano ses oeuvres afin qu’elles soient jouées par un orchestre pour des bals privés ou en plein-air. Ses musiques de danses le font connaître sous le Second Empire et, en 1865, apprécié par l’impératrice Eugénie, il devient Directeur de la musique de danse de la cour impériale de Napoléon III et pianiste de l’impératrice. Il est chargé d’animer les soirées dansantes de Biarritz et les « séries » de Compiègne.

A partir de 1807 l’orchestre de Waldteufel accompagne les bals aux Tuilerie prenant ainsi la place d’ Isaac STRAUSS (français) puis ceux de l’Elysée à la fin de l’Empire.

En 1874 il est remarqué par le prince de Galles qui lui propose de jouer en Grande-Bretagne. Un contrat lui permet de jouer pour la reine Victoria à Buckingham Palace.

« La valse des patineurs » en 1882, lui vaut une reconnaissance internationale et il est joué dans les capitales jusqu’au début du XXe siècle.

Il s’inspire aussi bien de l’opéra comique que de la musique bavaroise (qu’il connaît par sa mère) ou de Bohème.

Il meurt à son domicile à Paris et est enterré au cimetière du Père-Lachaise.

A Strasbourg il y a une plaque commémorative apposée sur sa maison natale du 84 Grand-rue.

Quelques-une de ses oeuvres célèbres :

VALSES : Espana/Les patineurs/Très jolie/Amours et printemps

POLKAS : Minuit pollka/Bonne bouche/Joujou polka/Joyeux Paris

 

PS : la pianiste-compositrice Berthe Waldteufel (1833-1969) fille du musicien est l’arrière-grand-mère de Julien Doré.