PURCELL Henri (1659-1695) – Musicien anglais

Musiciens organiste de la période baroque,
compositeur du premier opéra anglais « Didon et Enée »

Né  le 10 ? septembre 1659 à Londres/Décédé en novembre 1695 à Londres âgé de 36 ans

Une famille de musiciens

Il appartient à une famille de musiciens. Son père Henri Purcell I ainsi que ses 3 fils.
Edward, Henri II, Daniel. furent musiciens.

Son père meurt en 1664 alors qu’il a 10 ans et Henri part vivre chez son oncle Thomas Purcell. Le père et l’oncle étaient musiciens à la Cour de Charles II et le jeune Henry suivit la tradition familiale.

En 1667, le jeune Henry devint choriste à la chapelle royale sous la direction du chef de cœur Henry Cooke.
En 1670 à 11 ans, il écrit une ode pour l’anniversaire du roi.

1673 il est nommé conservateur adjoint des instruments du roi. Il fréquente l’école musicale de l’abbaye de Westminster.

Organiste à Westminster et compositeur

En 1679 le compositeur Matthew Locke quitta son poste et Purcell lui succède comme organiste à l’abbaye de Westminster.

Purcell écrivit quelques pièces « The Choice of Ayres, Songs and Dialogues » (Choix d’airs, chansons et dialogues) publié par l’imprimeur John Playford. (celui des contredanses anglaises).

Il écrivit aussi un anthem (motet) pour la Chapelle royale composé pour John Gostling, chantre à la cathédrale de Canterbury, dont la voix se développait sur deux octaves.

En 1680 , à 19 ans, Henry Purcell épouse Frances Peter’s avec qui il aura 6 enfants dont 3 vivront.

Il complète ses revenus en écrivant de la musique et des chansons pour les œuvres théâtrales montées au Dorsel Garden Théâtre de Londres..

Ses compositions ont été écrites alors qu’il avait une vingtaine d’années comme « Fantasias » pour consort de violes ou « Sonates en trio ».

En 1682, à 21 ans, il est nommé parmi les 3 organistes de la Chapelle royale du palais de Whitehall. Sa fonction consistait à écrire des anthems ou grands motets sur le modèle français. Des pièces spectaculaires alternant solos et chœurs répétitifs soutenus par une impressionnante puissance orchestrale.

En 1685 il écrivit  « My heart is inditing » qui constitua le sommet musical pour le couronnement de Jacques II, roi catholique chassé et remplacé en 1689 par William et Mary qui réduisirent les activités musicales.
Purcell compose l’anthem « Praise the Lord ô Jérusalem» pour leur couronnement.

En 1691 il compose la musique du livret de John Dryden pour King Arthur monté au Dorset garden Theatre.

En 1692 il y produit le semi-opera « The fairy queen »  et son œuvre la plus marquante « l’ode à Sainte Cécile » patronne des musiciens.

L’opéra de Purcell « Didon et Enée » comporte plusieurs intermèdes dansés.

1688/1689 Après la destitution de Jacques I c’est William et Mary qui lui succèdent. Purcell compose l’anthem « Prase the Lord » pour leur couronnement à Westminster.

1691 il compose la musique du livret de John Dryden pour King Arthur monté au Dorset garden Theatre. Ste En 1692 le semi-opéra « The fairy queen » est produit eau Dorset garden Theatre. Purcell compose « l’Ode à Ste Cécile » et son opéra « Didon et Enée » à la fois court et varié qui comporte plusieurs intermèdes dansés.

1694 il compose « Come  Ye sons of ar away », ode d’anniversaire pour la reine Mary.

Celle-ci meurt en décembre et Purcell compose la musique de ses funérailles.

Mort prématurée du compositeur prolifique

En novembre 1695 Purcell meurt d’un coup de froid ou d’une tuberculose.

Il fut inhumé dans l’abbaye de Westminster. L’opéra « The indian queen » est mis en scène après l’achèvement de la partition par son frère cadet Daniel Purcell (1664-1717) qui fut compositeur, organisme et choriste à la Chapelle royale.

En 1699 John Blow, ancien mentor de Purcel, compose « l’ode on the dearh of Mr Henry” Purcell  sur des textes de John Dryden.

Vie privée

Henry Purcell se marie en 1680 avec Frances Peters qui décéda en 1706.Il eurent 6 enfants dont 3 garçons survécurent et devinrent musiciens : Edward (1678-1740)/Henri/Daniel (1664-1717)
Son petit fils Edward Henry Purcell (1    -1765) fut aussi musicien.

Production

Il composa environ 800 œuvres de tous les genres : opéra, cantate profanes et religieuses, musique pour clavier ou musique de chambre, musique de scène.

Sa femme publia ses œuvres après s mort dont la célèbre collection « Orpheus Britanicus » en 2 volumes publiée en 1698 et 1702.

Sources :
Histoire illustrée de la musique –Gründ Edition
Wikipedia