LUMBYE Hans Christian (1810 – 1874) Danois

Musicien violoniste, trompettiste, chef d’orchestre.
Compositeur de valses, polkas, mazurkas de la période romantique du XIXe siècle, c’est le Strauss danois.

Né le 2 mai 1810 à Copenhague
Mort le 20 mars 1874 à Copenhague à 63 ans

Selon les affectation de son père militaire, il passe ses première année à Rander où il prend ses premières leçons de violons et de solfège grâce
à l’organiste de la ville . Puis ce fut à Odense, où il a l’opportunité de se faire enroler dans la fanfare militaire pour jouer de la trompette. Il a 14 ans montre des disposition évidente pour la musique. En 1829 à 19 ans il part pour Copenhague.

Après plusieurs années d’études et de pratique instrumentale, il a plusieurs casquettes : violoniste, chef d’orchestre et compositeur.

En 1832 il se marie, il lui faut gagner plus d’argent. Un homme influent, Carl Füssel, qui s’occupait de l’organisation de la vie musicale de la capitale, remarque son potentiel. Il l’engage comme apprenti, puis lui confie la direction d’instrumentistes de l’orchestre de Copenhague dont il gérait l’emploi du temps, et lui confie des programmes dans les bals de la bonne société.

Il compose déjà des marches militaires et des danses qui plaisent au public. Plusieurs de ses collègues jouent sa musique. En 1830, il fonde son orchestre composé de 20 musiciens. En 1839 après avoir écouté un orchestre viennois jouer la musique de Johan STRAUSS père, il se met à composer de la musique dans le même style qui obtient du succès.

De 1843 à 1872 il occupe le charge de Directeur musical aux Tivoli gardens de Copenhague. En hiver il joue dans des théâtres et divers autres lieux de divertissement. Son orchestre s’agrandit. Une salle de concert fut construite à Tivoli et après 1850 les musiciens de son orchestre fondèrent une fondation. L’orchestre voyagea en province et à l’étranger : Paris, Berlin, Hambourg, Vienne, Stockholm, St Pétersbourg (il y reste 5 mois avec une partie de son orchestre).

La renommée de ses valses, polkas, mazurkas, valses lentes, bostons est telle qu’il fut surnommé « le Strauss du Nord ». Lumbye est renommé pour ses compositions entraînantes et légères qui sont souvent dédiées à un personnage, un lieu ou un événement de la vie sociale. Il fit 600 compositions souvent avec des titres comprenant « Tivoli » ou « Copenhague ». Il aime aussi intégrer des bruits de la vie courante :

  • – le « Galop du champagne » par ex qui débute par le bruit de l’ouverture d’une bouteille de champagne (1845).
  • – le « Galop du chemin de fer de Copenhague » restitue l’ambiance sonore d’un train quittant une gare avec fracas puis freinent bruyamment à l’approche de l’arrêt suivant. (1847)
  • – « polka Brittta » (1864) ou « valse pour Amélie » (1849)

Il a aussi écrit de la musique de théâtre et le galop final pour le ballet « Napoli » en 1842 à la demande du danseur chorégraphe Auguste BOURNONVILLE. Il assure la direction de musique symphonique d’œuvres de Beethoven, Schubert, Gluck, Mozart.

Il eut deux fils musiciens : Carl Christian (1841-1911) et Georg August (1843-1922), qui prirent la charge de l’orchestre fondé par leur père après son décès. Son petit-fils Georg Hoeberg fut un chef d’orchestre danois de renom à la tête du Det Kongelige Teater (théâtre royal danois)

Sources

Wikipedia Hans-christian-Lumbye : en bas des liens externes contiennent la liste des danses pour avoir les partitions.
http://www.resmmusica.com