BEAUCHAMPS Pierre (1636-1705) – Danseur français

Musicien, danseurs, chorégraphie, professeur de danse de la Période Baroque
Maître de danse de Louis XIV

Né le 30/10/1631 à Versailles – Décédé en février 1705 à Paris à 75 ans.

Son père était violoniste danseur, chorégraphe.

En 1648 Pierre débute sa carrière de danseur et musicien à la cour de Louis XIV et fut maître à danser du roi de 1650 à 1670.

Il accompagne Louis XIV dans « Le ballet de la nuit » (1853)  où le roi avaient 5 rôles : d’une heure/d’un curieux/d’un ardent/de l’étoile/du soleil (rôle et costume du roi qui lui donna le surnom de « roi soleil ».

Pierre collabore avec J Baptiste LULLY /Marc Antoine Charpentier /Molière. En 1661 il participe à la création de la première Comédie-ballet « Les fâcheux« de Molière, puis en 1670 au « Bourgeois gentilhomme » et en 1673 au « Malade imaginaire« .

Maître de ballets de plusieurs académies royales

En 1671 Beauchamps est nommé : surintendant des ballets du roi, maître de ballets de l’Académie d’Opéra de Pierre Perrin (premier théâtre lyrique parisien) et à l’Académie royale de danse créée par Louis XIV. Cette Académie forme des professionnels de la danse. Elle fonctionnera de 1661 à 1780. Puis le roi créé  en 1713 l’Académie royale de danse de l’Opéra qui est ouverte gratuitement aux jeunes de 9 à 13 ans qui voulaient se consacrer à la danse.

Un duo artistique performant

Beauchamps compose toutes les chorégraphies dont Lully écrit la musique. Il jette ainsi les bases de la « danse noble »* ou l’exécution l’emporte sur les figures. L’école française devient la première d’Europe jetant ainsi les bases de la danse classique internationale.

A la mort de Lully en 1687, Beauchamp travaillera pour les collèges jésuites et formara de nombreux danseurs comme Blondy, Favier, PéCOUR.

C’est Louis-Guillaume PéCOURT qui succéda à Beauchamp à la direction de Ecole de l’Opéra de 1633 à 1729, puis Blondy de 1675 à 1729, et qui formera de grands danseurs sous Louis XV.

Beauchamp commencera à noter les pas, décrire les chorégraphies mais ne publiera pas ses écrits. C’est Raoul FEUILLET qui, à partir des notes de Beauchamp, publia en 1701 « une chorégraphie de l’art de décrire la danse par caractère et figures et signes démonstratifs ».

Parmi les ballets créés par Beauchamps :

1651 : Roi des fêtes de Bacchus
1658 : Alcidiane
1659 : La Raillerie
1661 : L’impatience

* Le danseur »noble » doit être grand, bien proportionné et les traits emprunts de distinction et de majesté dans l’exécution de ses pas et de ses mouvements de bras.

C’est un des 3 styles de danse dans lesquels seront classés les danseurs/ses de l’Opéra de Paris jusqu’en 1830, avec la « danse demi-caractère » et la « danse » comique ».