STRAUSS Johann II (fils) 1825-1899 – Musicien autrichien

Musicien,  chef de son propre orchestre, compositeur de nombreuses valses très célèbres
et autres danses
Il est considéré comme  « Le roi de la valse viennoise
« 

Né le 23/10/1825 à Vienne en Autriche – Décédé le 3/6/1899 à Vienne à 73 ans.

Fils aîné de Johann I STRAUSS et de Maria Anna Streim.
Il travaillera avec ses  deux frères Josef et Eduard  mais il fut rival de son  père et le surpassa.

Il prit des cours de musique et de violon en cachette de son père mais grâce au soutien de sa mère. Après le divorce de ses parents, Johann put continuer ses études de musique au grand jour.

Son père craint son rival de fils

Son père le destinait à une carrière dans la banque mais Johann était plus intéressé par la musique. Il quitta la banque et forma son propre orchestre en 1844 à Vienne avec 24 musiciens. Son père le fait interdire dans plusieurs salles de danse et de musique. mais il fait ses débuts au casino Dommayer et obtient rapidement du succès. En concurrence directe avec son père, leurs relations deviennent tendues jusqu’au décès du père en 1749.

Se retrouvant à la tête de 2 orchestres, il les fusionna et rencontra encore plus de succès. Durant ses absences, c’est son frère Josef STRAUSS qui le remplace comme chef d’orchestre. Ce dernier doit abandonner sa carrière d’architecte, mais malheureusement il mourra jeune. C’est son autre frère Eduard STRAUSS qui est alors associé à Johann II en tant que chef d’orchestre et compositeur.

Compositeur de valses célèbres

En août 1862 il épouse une chanteuse connue sous le nom de Henriette Treffz plus âgée que lui et déjà mère de plusieurs enfants. Elle aura une influence bénéfique car il composera davantage.

Dans les années 1870 il compose plusieurs valses restées célèbres comme « La vie d’artiste« , « Histoire de la forêt viennoise« . A la sortie du « Beau Danube bleu  » en 1867 c’est un échec.

Il se rend à Paris pour l’Exposition universelle, remanie le Danube et là c’est un triomphe. Il obtient des engagements prestigieux et entame ensuite une série de concerts à Coven Garden à Londres.

De retour à Vienne en 1869, il achète une maison près du casino Dommayer. Il se lance dans la composition d’opérettes comme Offenbach et dirige sa première opérette en 1871.

En 1872 il part avec sa femme aux Etats-Unis, cette tournée assurera sa renommée et sera très lucrative. Il écrit sa célèbre opérette « La chauve souris« en 1874 et une valse célèbre « Sang viennois« .

Le 8/4/1878 sa femme décède à 59 ans et Strauss se remarie deux mois plus tard avec Angelika Dittrich (dont il divorcera en 1882). L’église refusant l’annulation du mariage, Strauss se converti au protestantisme et devient citoyen du duché de Saxe-Cobourg en janvier 1887. Il épouse Adèle Deutsch en août 1887 et celle-ci sera un soutien dans la composition de ses dernières oeuvres majeures.

Il meurt à 73 ans d’une pneumonie ; il est  inhumé au cimetière central de Vienne.

La valse : musique à écouter

Son immense succès de son vivant va contribuer à faire de la valse non seulement une musique pour danser mais aussi une musique à écouter, un genre en soi.

D’autres musiciens vont composer des valses : Chopin, Gounod, TchaÏkovski, Ravel, Chostakovitch.

Depuis 1929 où l’orchestre philharmonique de Vienne a présenté au concert du nouvel an un programme tout-Strauss, il est de tradition chaque 1er janvier de présenter un programme de musiques où les oeuvres de la famille Strauss sont majoritaires.

En 1966 un orchestre viennois « Johann Strauss » est formé et part en tournée diffuser les oeuvres de Strauss. De même le violoniste et chef d’orchestre hollandais André Rieu a également créé un orchestre Johann Strauss et obtient un grand succès lors de ses tournées.