Vertugade, vertugadin

 

Le vertugade est un jupon de gros canevas empesé que le femmes recouvraient de taffetas ; elles l’attachaient aux basques de la vasquine (corsage baleiné). Il grossissait peu les hanches et descendait en s’élargissant en une forme de cloche ou d’entonnoir. La jupe tombait sans pli dessus.

Sous la Renaissance les jupes étaient soutenues par une armature d’acier qui formait le bas du corselet. En s’élargissant la vertugade change de nom et devient le vertugadin.

Le vertugadin est une forme de plateau qui fait le tour des hanches  à une distance de la taille d’environ 30cm. La jupe retombe à plis tout droit de ses bords, froncée et drapée comme un rideau de théâtre. (diamètre de 1,18m soit 1 aune).

Le vertugadin disparaît à la fin du XVIIe et devient « panier. »

« Retour au dictionnaire