Hennins

Coiffe féminine de la fin du XVe siècle, de grande hauteur (jusqu’à 60 cm).

Formé de bonnets de forme cylindrique, montés sur des carcasses de fil d’archal (sorte de laiton) garni de toile fines et des gazes ; ces ailes de toile  ou gaze empesée pouvaient se rabattre sur le visage et se prêter à d’autres mouvements.

Les nobles pouvaient porter sur la grande coiffe en forme de pain de sucre un  grand voile appelé    « flocart » qui pouvait descendre jusqu’au sol.

Avec l‘escoffion, le hennin était les coiffures confectionnées par les « atourneresses » ou dames d’atours.

« Retour au dictionnaire