Atours (escoffions, hennins)

Au Moyen-Age les atours comprenaient les « escoffions » et les « hennins » coiffures confectionnées par les « atourneresses ».

L‘escoffion était une sorte de coussin revêtu d’une « résille » presque toujours enrichies de joyaux véritables. Plus tard on se servit de fausses pierres et des bourrelets d’étoffe remplacèrent le coussin trop lourd. (inspirés par les turbans turques vus lors des croisades).

Vers 1140 apparurent les « escoffions » en forme de coeur, de trèfles ou à cornes qui subsista jusqu’en 1654.

Le hennin est une sorte de cornet en forme de pain de sucre d’abord uni, ensuite à rayures en spirales et très ornés qui se terminent par un grand voile appelé le « flocart« .

Certains hennins avaient une sorte de passe relevée plus haut devant de forme pointue.

Les bourgeoises n’avaient droit qu’à un petit hennins de 60 cm environ, tandis que les nobles dames pouvaient laisser trainer leur flocard jusqu’à terre. Orné de dessin multiple et sans cesse renouvelés, le long flocard nécessitait une véritable carcasse intérieure maintenue par de petits bâtonnets.  Les couleur étaient nuancées mais souvent violet ou pourpre.

« Retour au dictionnaire