Boutons

Les systèmes de fermeture des vêtements est très variés. L’usage du « bouton » est très ancien et on en fabrique d’abord à partir de matériaux naturels : os, bois, nacre, corne, ivoire, morceaux de tissu, métal, verre, puis plus récemment en plastique.

Au XIII et XIVe  en Europe ils sont aussi utilisés pour maintenir les manches des vêtements.

En 1694 sous Louis XIV  les gros boutons deviennent un éléments de mode. Ils sont sertis et faits avec la même étoffe que l’habit.  Parfois les boutons sont agrémentés de joyaux et de peintures miniatures.

Au XIXe siècle les gilets romantiques propagèrent les boutons de nacre. Une industrie s’est d’ailleurs développée à Méru dans l’Oise vers 1828 (Ets F. Mercier et Cie 5 rue Mimaut – www.boutons-mercier.com)

Le bouton placé sur un côté du vêtement,  nécessite un élément de fermeture sur l’autre partie en vis à vis. Ce peut être une boutonnière festonnée (horizontalement ou verticalement), une bride faite avec une fine bande de tissu ou une cordelette .

« Retour au dictionnaire